Skip to main content

Archives

  • echappee baroque

Échappée baroque

En savoir plus
Le Baroque est multiforme ; 
sa définition veut qu’il soit rebelle
à la définition.
J. Rousset
Un duo théâtral et dansé, où rire et poésie dessinent le monde chancelant du Baroque : une promenade renversante qui trouve son équilibre dans la joie et le chaos ! Découvrir ou redécouvrir l’époque baroque, sur un ton espiègle et poétique.

Un spectacle plein de folie douce, de surprises et de rencontres insolites. Une expérience sensible, pleine d’émotions.

Crédits

Conception et jeu  Françoise Sliwka et Romuald Leclerc

Durée 1h environ

Spectacle en plein air

Tout public

Production FACIM, compagnie Mademoiselle F*

La Dernière Nuit

En savoir plus sur cette archive

Une sœur et un frère au coeur de la guerre. Sophie et Hans Scholl, étudiants à l’Université de Munich, fondent le mouvement de résistance La Rose Blanche. Condamnés à mort en 1943 pour avoir écrit des tracts hostiles au régime nazi, leur espoir constant en l’humanité perdure envers et contre tout, jusqu’à nous.

La partition de Daniel Erdmann et Bruno Angelini nous invite à entrer dans le souffle du récit d‘Alban Lefranc. Porté par Olivia Kryger, le texte dessine le flot de pensées et l‘engagement absolu de Sophie durant sa toute dernière nuit.

Crédits

Texte : Alban Lefranc

Mise en scène : Françoise Sliwka

Musique : Bruno Angelini (piano) & Daniel Erdmann (saxophone)

Jeu : Olivia Kryger

Lumière : Frédéric Gillmann

Durée : 1h15 environ

Tout public dès 13 ans

Production : Cie Solange
Avec le soutien de la DRAC Ile de France la Spedidam, l’Adami, FCM, Goethe Institut et la compagnie Solange.

Un thé chez Mademoiselle de Fortis

lire la suite
« Songez que je suis née ici, 
que mon père, ma mère, mon grand-père
vivaient ici : j’aime cette maison.
Sans la Cerisaie je ne comprends pas ma propre
vie et, s'Il faut vraiment vendre, qu’on me vende
avec le jardin…
» Lioubov, La Cerisaie

Au menu : thé, conversation fantasque, généalogie romancée et petits gâteaux, le tout mené rondement par la maîtresse des lieux et servi avec délicatesse et précision par sa fidèle servante. L’occasion de revisiter les murs sous leurs regards croisés, féminins et complices, l’occasion aussi de refaire l’histoire, de s’inventer, de se rêver un peu… Visiter le château de Clermont avec Laetizia de Fortis et sa suivante, Jeanne, c’est rendre visite à nos propres souvenirs, notre enfance, nos maisons…

Crédits

Proposer une visite décalée d’un fragment du patrimoine, profiter de cette commande d’écriture du Conseil Général de Haute-Savoie pour entrer dans les lieux comme pour la première ou pour la dernière fois, comme lorsque l’on ouvre les albums de famille, les boîtes qui recueillent les photos en vrac, et où défilent la vie d’avant, les souvenirs, les visages des aïeux, et la mémoire d’une maison, au moment même où l’on songe à s’en séparer… Donner ainsi à ces personnages mi-réels, mi-fictifs, l’épaisseur du souvenir d’enfance.

Tout public
Durée : 45mn environ
Sources d’inspiration : Archives du Château, La Cerisaie et les mémoires de V. Woolf
Création originale
Par Françoise Sliwka et Emilie Paillard
Photos Solène Renault – Fonds d’archive Véronique Ellena
Production : CG Haute Savoie / compagnie Françoise Sliwka

Michel Croz et le Cervin, 1865

lire la suite

Je la regardais, elle, la montagne, mes yeux ne voyaient plus les messagers embarrassés par leur nouvelle funeste, mes yeux ne pleuraient pas, mon corps était comme elle, pétrifié. Je m’y attendais. Un jour ou l’autre, je savais que notre tour viendrait. Il avait beau porter le prénom d’un archange, ça n’avait pas suffi à le protéger tout à fait.

Crédits

Hommage à Michel Croz, « le Prince des guides », mort le 14 juillet 1865. Des gravures, quelques fragments de films des Lumières, des toiles projetées sur les murs de l’église d’Argentière, au pied du glacier, et la voix imaginaire d’une des sœurs de Croz, mêlée à celle de Whymper.

Par Françoise Sliwka
Chants : Elisabeth Croz, soprano
Musique : La Kinkerne
Images : Vallée de Chamonix Mont Blanc
Production : Communauté de Communes Chamonix Mont Blanc / Commune d’Argentière / Compagnie Françoise Sliwka / Carpe Diem

Dans un bus

lire la suite

Surprise dans la navette du Festival Itinéraire bis : variation burlesque avec deux « guides-conférenciers » dans un périple chaotique et joyeux, entre facéties de micros et accidents intérieurs…

Sur l’invitation de la Compagnie Mr K

Crédits

Une création pétillante, un duo délirant, une invitation à la rêverie et à la drôlerie : laissez vous surprendre !

Tout public
Par Romuald Leclerc et Françoise Sliwka

Portraits vivants

lire la suite

Ecouter les confidences de personnages saisis au début du XXème siècle : Germaine, César, Angèle et Olga… Un moment de théâtre intimiste, poétique, des apparitions vivantes pour renouer avec la richesse patrimoniale du territoire. L’écriture de Françoise Sliwka donne voix aux gens de peu, révèlent quelques éclats de vie entre travail, rêve, rudesse, foi et nature, et ces figures s’animent et nous parlent, de tout près.

Crédits

Ils sont là, nous parlent et parlent de nous.
« Une commande de la Communauté de communes de la Vallée de Chamonix, et surtout une très grande joie de rêver ces personnages, de leur donner chair et mots, de les ressusciter en somme, de partager avec eux une intimité émotionnelle forte, dont les acteurs et les spectateurs étaient tout bouleversés… » Françoise Sliwka
La compagnie propose au public de rencontrer, par petits groupes et sur un mode intimiste, chacun des 4 personnages. Quatre textes pour rentrer dans leur intimité : une paysanne, une barlotière, un tailleur de pierres, et une couturière-matelassière.
Avec : Audrey Lamarque, Eric Nesci, Emilie Paillard et Françoise Sliwka

Les textes ont été écrits au terme de recherches documentaires, et mêlent témoignages, fiction narrative et inspiration légendaire.

Les Fiancés du Montenvers

lire la suite

Gustave et Madeleine s’aiment. Ils ont rendez-vous, ce soir. Ils ne se sont pas vus depuis des années, des siècles, l’éternité. La vie s’est chargée de les séparer. Mais Madeleine et Gustave se sont jurés de se retrouver, vaille que vaille, envers et contre tout, cet été, au Montenvers, face à la Mer de Glace.

Crédits

Textes : Françoise Sliwka
Avec : Maixence Bauduin (Théâtre du Soleil) et Françoise Sliwka
Avec la participation de Léo et Gaïa Sliwka
Ponctuation musicale au violon : Myriam Vachette
Durée : 1h10

Tout public dès 7 ans

Le Sac à Dos

lire la suite

« C’est l’histoire d’un sac à dos. Le sac à dos de mon grand-père. C’est l’histoire d’amour de mon grand-père pour la montagne. C’est l’histoire d’amour de mon grand-père Georges pour ma grand-mère anglaise, la facétieuse Suzy. C’est l’histoire du musée qui accueillit le sac à dos de mon grand-père, à sa mort. C’est l’histoire de nos souvenirs d’enfance, du guide qui fut son meilleur ami, de la Zélie et de ses confitures, de nos dîners d’anniversaires dans les anciens palaces, du serveur italien que j’aimais petite fille… » Margot-enfant convie avec gravité et facétie Margot-adulte sur le chemin du deuil et de la résilience.

Crédits

Textes : Françoise Sliwka
Texte et interprétation : Françoise Sliwka et Gaïa Sliwka
Films : Solène Renault
Durée : 50 min

Tout public dès 7 ans

Talitha Koumi

lire la suite

Ce sont des histoires d’amour, de solitude et d’espoir revenu : une famille traversée par le deuil, des amants séparés. Une femme, avec trois musiciens, raconte et incarne tour à tour cinq personnages, emportée par la musique. Que reste t il des êtres chers lorsqu’ils disparaissent ? Peut-être les livres qu’ils aimaient… Une promenade intemporelle en Méditerranée, un printemps d’autrefois et d’ailleurs, mythique.

Crédits

Textes : Camus, Darwich, Le Cantique des cantiques, Majnûn, Oz, Ritsos…
Montage et adaptation : Françoise Sliwka
Scénographie : Elsa Pereira
Interprétation : Françoise Sliwka
Musiciens/compositeurs :
Ian Balzan Doriza : oüd, bouzouki, clarinette, percussions
Romain Quartier : bugle, contrebasse, glockenspiël
Jean-Pierre Santos : guitare, trombone
Lumières : Marc Léclaircie
Création super8 : Romain Quartier
Durée : 1h environ

Tout public dès 12 ans

L’Invention du Monde

lire la suite

Des vies en suspens sur un trapèze, en équilibre sur un fil. Nous sommes au théâtre et au cirque. Une rencontre de génies et de pitres, de musiciens, d’acteurs, d’acrobates. Il fallait quatre-vingts jours à Phileas Fogg et Jean Passepartout pour boucler leur voyage autour du monde. Le voyage extraordinaire aujourd’hui se fait en vingt-quatre heures. Mieux encore en deux heures : le temps d’une représentation.

Crédits

Texte : Olivier Rolin
Mise en scène : Michel Deutsch
Collaboration artistique : Nicolas Bigards
Musique : Theo Hakola

Feuilleton autour de la création réalisé par Lucie Laurent.

Dormir Accompagné

lire la suite

La comédienne, seule en scène, interprète sept personnages, femmes et hommes. Une galerie de portraits très variés, quelques fragments de vie qui font écho à nos souvenirs. Des personnages qui ont besoin de se confier, de formuler à voix haute pour eux-mêmes et pour un confident invisible, leur étonnement, leur amusement ou leur détresse face à la complexité troublante de leur existence et face à la violence des émotions qui leur devient parfois insupportable. Tour à tour cocasse, mélancolique, extravagant ou désespéré, un monologue qui parle de nous.

Crédits

Texte : António Lobo Antunes
Mise en scène : Elsa Pereira et Audrey Lamarque
Scénographie : Nicolas Bigards
Lumières : Pierre Setbon
Interprétation : Françoise Sliwka
Durée : 1h

Tout public dès 12 ans

On ira où tu voudras

lire la suite

On ira où tu voudras est un monologue. Camille est confrontée à la vente de sa maison d’enfance. Elle se retrouve face à un carrefour : face à elle et en elle, un champ de possibles. Camille est protéiforme, pleine de souvenirs, de traces des générations passées mais aussi d’envie de renouveau, de singularité. Une seule comédienne pour porter la foule des personnages, fantômes fantaisistes et tragiques, réveillés par la disparition de la maison première. La petite fille se défait de sa chrysalide, et s’envole vers sa vie de femme.

Crédits

Texte et interprétation : Françoise Sliwka
Mise en scène : Elsa Pereira
Scénographie : Veronica Vallecillo
Son : Romain Quartier
Lumières : Manon Garcin
Durée : 1h environ

Tout public dès 11 ans